• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 29 juillet 2009

Archive pour 29 juillet 2009

Un monde aux dictatures multiples

Mercredi 29 juillet 2009

Titre choisi par l’arbitre du jeu 

 atlasglobeceleste.gif

A bien y réfléchir et se poser des questionnements au sujet de tous les gouvernants de cette planète, nous pouvons déceler des formes de dictatures aux multiples visages. Tous les peuples, même ceux des pays développés, sont bannis du centre de décision qui engage leur avenir. On parle très souvent de démocratie existante dans sociétés “civilisées” mais force est de constater que tout ceci n’est qu’un véritable leurre auquel les gouvernants veulent nous faire croire. Les états unis d’Amérique, une super puissance, n’est finalement dirigé que par les lobbies juif qui ne dit pas réellement son nom. Faisons cette petite analyse: le pays du racisme où les noirs ont toujours été séquestrés, battus à mort, humiliés, ghettoïsé, interdit d’accès aux blancs, a élu un noir aux plus hautes responsabilités de l’état. Certains diront bien sur que ceci est une victoire des noirs sur le racisme! Mais faut-il vraiment prendre au sérieux ce choix? Il faut apprendre que toutes les élections dans le monde entier ne sont que parodies et que le véritable choix se fait dans les coulisses de la diaspora et des apparatchiks .Les juifs détiennent toutes les finances de la planète toute entière et la pseudo crise financière que nous vivons en ce moment n’est que le fruit d’un stratagème juif et sans plus! Ceci, concernant les supers puissances. Quand aux autres pays que l’on appelle communément sous développés, il est clair que les gouvernants de ces derniers ne sont que des potiches et ils ne servent que les intérêts de ceux qui les soutiennent et maintiennent au pouvoir. L’analyse approfondie de la situation économique mondiale peut  démontrer et éclaircir toutes les prépondérances exercées par un groupe d’intérêts très solides fortifié autour d’un lobby juif. En définitive, l’Etat d’Israël, n’est qu’ ‘un simple joujou entre les mains des juifs américains qu’ils manipulent tel un épouvantail dans la région orientale. Les américains en Irak, les menaces d’attaques perpétuelles sur l’Iran, la guerre en Afghanistan, sont purement fomentés par les gros financiers juifs pour assouvir leurs appétits lucratifs. Nous reviendrons, dans prochain commentaire sur cette question Inchallah. 

 

Posté par Smail  

Nous sommes nombreux à croire que le changement est possible !

Mercredi 29 juillet 2009

 espoir.jpg

Le titre choisi par l’arbitre   

Je ne veux aucunement offusquer l’arbitre du jeu et encore moins mes amis blogueurs, mais comme dirait l’autre, un sentiment refoulé est un glaive épinglé dans son fourreau. Honnêtement, je me suis toujours confiné dans cette idée forgée par ces années de luttes et de révoltes, celle qui cernait mes angoisses et mon courroux dans une citadelle incommensurable de pacifisme et de tolérance. Ces années d’une jeunesse ravies à une existence qui s’annonçait pourtant prometteuse et étincelante, juste à la hauteur de mes moyens et compétences .Narrer mon expérience, ou décrire mon désarrois n’a plus de sens ou plutôt, n’aura jamais cet impact escompté puisque nous avions eu tous les mêmes espoirs mes surtout nous avons tous subi la même désillusion. Nous avons presque tous grandi dans cette Algérie post –indépendance, celle qui nous assurait « hypocritement » la gratuité de la scolarité et des soins, puis nous étions pratiquement tous bercés ou bernés par ces champs révolutionnaires qui cultivaient en nous cette faculté précoce de patriotisme poilu qui rendait ennemi tout ce qui n’est pas Algérien au sens culturel ou autre . Nous faisions tous partie ou presque de cette génération qui croyait que l’unique sentier qui puisse nous acheminer vers le salut, est l’accès à l’université, cet espace mythique qui devait nous offrir les clefs de voûtes vers le confort et la prospérité. Hélas nous étions peu nombreux à déceler l’appât sans pour autant mordre à l’hameçon, l’hameçon de la normalisation et du néant.  J’ai prémédité le fait de ne pas citer les événements du 05 Octobre 1988 car à cette époque, on nous a forçait à quitter les bancs de l’école primaire pour gonfler les rangs de la marche organisée dans notre localité, je me rappellerai toujours du slogan scandé particulièrement « abat la dictature », j’étais un gamin de onze ans mais le fait que j’avais eu à l’époque ce sentiment de faire  quelque chose sans mon aval, cela m’est resté de travers jusqu’à présent. 

(suite…)