Assassinat des sept moines de Tibhirines

gnral.jpgmoinesdetibhirine.jpg

UNE AFFAIRE ET DES INTERROGATIONS 

Finalement, c’est un général de l’armée Française à la retraite, François Buchwalter, attaché de la Défense à l’ambassade de France à Alger en 1996 qui a rompu le silence sur un rapport confidentiel qu’il aurait lui-même rédigé et envoyé au ministre de la défense sur les circonstances de la mort des  moines de Tibéhirine. Selon lui, «  les sept moines trappistes auraient été tués lors d’une opération en hélicoptères des unités de l’armée algérienne contre les islamistes entre Blida et Médéa. Lorsqu’ils (les militaires Algériens) se sont rendu compte de leur erreur, ils ont tranché les têtes des cadavres pour faire croire à une opération terroriste ». Un témoin affirme que les moines trappistes ont été victimes d’une « erreur » lors d’un mitraillage de l’armée algérienne. Ce rebondissement, prouve bien que les affaires « douteuses » entre Alger et Paris, sont si nombreuses qu’elles ne peuvent être  indéfiniment cachées. Le détournement de l’avion Air Bus, l’attentat du RER à Sain Michel, l’assassinat d’Ali MECILI, les transactions financières scandaleuses de Khalifa…sont autant d’affaires qui méritent des éclairages crédibles. Des enquêtes sérieuses et indépendantes doivent être menées pour mettre fin à une complicité d’Etats qui a coûté très cher au peuple Algérien. 

En plus de la nécessaire levée du « secret défense » sur l’affaire de l’assassinat en 1996 des moines de Tibéhirine en Algérie, le président français Nicolas Sarkozy doit exiger l’ouverture d’une enquête internationale. Réagissant à la déclaration du Général en retraite, Nicolas SARKOZY a affirmé « J’indique de la façon la plus claire que, naturellement, je lèverai le secret défense sur tout document que nous demandera la justice. Il n’y a pas d’autre façon de faire la vérité, aucune autre façon », une position qui montre  bien que l’affaire a eu une onde de choc dans l’opinion publique qu’aucune personne ou autorité ne peut ignorer. 

L’enjeu de cet assassinat est éminemment politique. Le DRS Algérien a utilisé la violence comme moyen pour s’arracher une complicité internationale. Cet assassinat qui a ciblé des Etrangers en mission humanitaire a été orchestré dans une phase cruciale de la crise politique du pays. Une période où la police politique avait décidé de passer à l’offensive médiatique et diplomatique contre l’opposition (toutes tendances confondues) et justifier la fermeture politique. L’assassinat des moines à Médéa, l’attentat contre les enfants scouts à Mostaganem, l’assassinat de cheb Hasni … ont constitué le moyen « approprié » pour provoquer des chocs psychologiques destinées à faire accepter la politique sécuritaire du régime auprès de l’opinion publique nationale et internationale. Il s’agit également pour les tenants de cette logique de faire plier les occidentaux par la violence, le chantage et la menace aux conditions des généraux Algériens. Pour ces derniers, un pacte de complicité serait le seul moyen pour éviter que des attentas ne se p^produisent sur le sol européen.

Article posté par CHAKIR

Une réponse à “Assassinat des sept moines de Tibhirines”

  1. algerien opprimé dit :

    Les moines de Tibhirine ont été assassinés par l’armée algérienne par inadvertance dit le général Buchwalker dans sa déclaration faite lors de son audition.Il raconte que des hélicoptéres en patrouille dans le massif de Médéa,ont mitraillé un bivouac qu’ils pensaient abriter des terroristes du GIA.
    Cette déclaration a jeté un pavé dans la mare et a défié la chronique ces derniers jours en Algérie!
    Les journalistes de service en concertation avec nos politiciens se sont tous mis à essayer de sauver la mise par le biais de commentaires pour les uns et de déclarations pour les autres.
    Meme Louiza Hanoune s’est mise de la partie.A Sidi Belabbes où elle tenait un meeting avec ses militants,elle a qualifié de « Délires » les accusations portées par Buchwalker sur l’ANP.Elle appelle , par la meme , à preserver la souveraineté nationale en consolidant la démocratie!C’est curieux quand on sait que cette meme dame a participé à un scrutin jugé de parodie electorale le 9 Avril dernier.Ce jour ,Madame Hanoune n’a pas soulevé la question de la démocratie dans le pays!Alors pourquoi le faire aujourd’hui?Curieux non ?

Laisser un commentaire