Djamila MOULA, l’ex – épouse de MATOUB LOUNES, sort de son mutisme

matoub.jpg

C’est une femme touchée dans son amour propre qui a réagi au reportage de la dépêche de Kabylie consacré à la vie privée de Matoub LOUNES. La célèbre Djamila, sur laquelle MATOUB a composé ses meilleures chansons a rompu le silence qu’elle s’était imposée depuis des années. Une femme dont les qualités morales et surtout l’éducation sont légions. C’est par humilité, et surtout par respect à la vie privé du défunt, que Djamila n’a jamais osé intervenir dans des débats qui relèvent de l’intimité et des affaires familiales.   

Par respect à cette femme dont le courage est légendaire, nous reproduisons l’intégralité de la lettre qu’elle a adressée aux journaux concernés la Dépêche de Kabylie et l’Expression. Ces derniers ne l’ont pas publiée.  La lettre de DJAMILA 

Suite à l’article du “journaliste” Aomar Mohellebi intitulé Témoignages inédits sur Lounès Matoub, je me vois dans l’obligation de porter des précisions et remettre les pendules à l’heure. Je trouve inadmissible d’aller interviewer ma vieille mère âgée de 70 ans, 11 ans après le décès de Matoub Lounès, pour lui extirper des informations dans le but de discréditer d’autres personnes proches du défunt. Profiter de la naïveté et de la candeur d’une per sonne âgée pour redorer son blason de journaliste toujours à l’affût du sensationnel m’est insupportable.

Si ce que ma mère, la voisine, ou un autre proche de Lounès ont à dire est si important ou inédit, pourquoi avoir attendu 11 ans après le décès de l’artiste pour aller les interviewer ? Il n’y a pas si longtemps, ce même “journaliste” encensait la famille Matoub et sa veuve dans les colonnes d’un journal connu pour ses accointances avec le pourvoir algérien.

Que les lecteurs n’aillent pas croire que ma mère ou moi-même ayons une quelconque relation avec La Dépêche de Kabylie ou l’Expression. Personnellement, j’aurais souhaité que mon nom ne soit jamais associé à ces journaux *.  Je ne comprends pas comment quelqu’un qui prétend avoir connu Lounès, qui a toujours prétendu avoir été son ami, ait pu écrire un article pareil ; car connaissant Lounès, je suis sûre et certaine qu’il n’aurait jamais accepté ce genre d’article qui n’est qu’une grave atteinte à sa vie intime et à celle de sa veuve. Au lieu d’aller déterrer des ragots de trottoir, ce pseudo journaliste aurait mieux honoré sa profession s’il s’était engagé dans un journalisme d’enquête pour faire jaillir la vérité sur l’assassinat de Lounès. C’est ça qui aurait pu être inédit ! Ou bien a-t-il peur que la vérité risque d’éclabousser ses sponsors ? Ce n’est pas en surfant sur la célébrité de Lounès et le capital sympathie qu’il avait chez le peuple kabyle qu’il nous démontre qu’il est un journaliste. 

Mais n’est pas journaliste d’investigation qui veut, Cependant, journaliste de ragots, c’est à la portée de tout le monde.

Djamila Moula

4 Réponses à “Djamila MOULA, l’ex – épouse de MATOUB LOUNES, sort de son mutisme”

  1. L.Smail du FFS dit :

    La veuve de feu Matoub Lounes,le chantre de la chanson Kabyle, assassiné à Ighil Bouanar,est enfin sortie de son mutisme pour dire des vérités sur les préfabrications de dossiers par le biais de quelques journalistes assoifés du scoop pour se faire un nom ,celui de Journaliste Investigateur!Nul doute que la réponse faite par cette dame au journaliste de la Dépeche de Kabylie soulévera un tolet au sein de la corporation journalistique.Quelques fois les contreverités doivent etre combattues sans relache et sans pitié pour remettre les pendules à l’heure et soustraire les lecteurs de la manipulation et de la démagogie quand bien meme cette démarche pourrait créer un certain malaise dans le comportement de nos journalistes.Ceci dit,le rédacteur d’un article journalistique doit respecter la déontologie de la profession en s’assurant avant tout de la véracité de ses écrits.Oui,le droit de savoir et d’etre informé doit etre la pierre angulaire du journaliste mais le détournement de cette information et son dévoiement outre mesure au profit d’un clan ou d’une association ne sont pas tolérés par les régles de l’art d’informer!
    En tout cas,une fois encore,la démonstration magistrale de la manipulation dans la communication vient d’etre executée par la veuve de Lounes Matoub!

  2. Mohand Said dit :

    Je suis complètement d’accord avec ce qu’à dit cette femme si respectable et intelligente.
    Ey je penses que les journalistes qui publient ce genre d’articles ne sont que des lâches, et même préférer n’écrire aucun article comme ça au moins c clair, mais à en écrire de cette sorte c’est injuste et irresponsable et déshonorant pour sa profession.
    Tarewla.

  3. Anonyme dit :

    bravo bravos madame vous ete la seul femme berbere qui est le courage de dires une veriter reelles dans se monde d ipocrites . je me meurt mais un jour la veriter sortira de la bouche de la famille de matoub lounes . sa mere sa soeure qui ont profiter de la mort de lounes pour raconter des grot monsonge au kabilles comme toujour ces pour l argent ps ou est la veriter madame matoub .

  4. Anonyme dit :

    On te respecte encore plus Madame;

Laisser un commentaire