Plagia des articles d’EL KHABAR par le quotidien ENAHAR

logoennahar.jpglogoelkhabar.jpgANIS RAHMANI, le directeur du quotidien ENAHAR, le plus protégé des journalistes algériens, dispose d’une garde rapprochée équipée des plus sophistiqués systèmes de surveillance. Il vient de faire l’objet d’une enquête unique en son genre à l’intérieur du journal EL KHABAR. En effet, à plusieurs reprises et durant plusieurs jours, la direction du journal fut surprise de constater que les « une » de ses  éditions sont reprises en copies conformes par le quotidien ENAHAR. Le constat est sans appel, le journal « EL KHABAR » est victime du plagia par le journal ENAHAR. C’est le tollé général à EL KHABAR. Certains journalistes sont allés jusqu’à soupçonner des forces extérieures de vouloir liquider leur journal. D’autres, qui connaissent bien ANIS RAHMANI, n’hésitent pas à parler de pratiques courantes de cet individu qui monnaie tout. Un notoire de la brosse, du plagia et du faux. La majorité de ses confrères de la maison de la presse le qualifie nt de lèche bote et d’agent au service des Services. Ils insistent sur le fait qu’il n’est agent que par sa docilité et sa disponibilité à tous les emplois, sa compétence avérée. Les conclusions de l’enquête menée par EL KHABAR a bien établi le constat que le faussaire ANIS RAHMANI, achetait les articles pour une mis érable somm e de 3 mille dinars.

L’arbitre du jeu 

Laisser un commentaire