Ecole de formation politique du FFS

ecoledeformationffs.jpgLe FFS a eu raison de lancer une école de formation politique. Une école indispensable pour participer à réaliser les espoirs de changement pour lesquels se sont battues des générations entières. Il est important pour notre pays et pour le parti d’adopter des stratégies nouvelles et novatrices pour faire barrage aux forces rétrogrades, révisionnistes et violentes qui veulent déposséder les femmes et les hommes des fruits de toutes les luttes démocratiques menées depuis l’indépendance. La situation du pays est grave et ne peut rester en l’état. Il est urgent et vital de récréer la confiance, de frayer la voie de l’espoir, de sensibiliser et remobiliser la population, de travailler avec elle pour unir le pays, le développer et construire une nation moderne. L’impasse des cadres politiques constitue l’un des obstacles majeurs à la concrétisation de l’action politique du FFS et de toutes les forces qui militent pour le changement et la liberté.  Bravo, bravo, bravo pour le FFS

                                                                                             L’arbitre du jeu 

5 Réponses à “Ecole de formation politique du FFS”

  1. Amaghar Azzamni a dit dit :

    Le ffs est sans aucun doute le seul parti en Algérie a avoir créé en son sein, une école de formation politique.S’adressant particulièrement aux étudiants,celle-ci est prometteuse d’un véritable tremplin à la prise de conscience de nos étudiants à vouloir s’intéresser aux grands événements qui bouleversent le monde et essentiellement notre pays.C’est dire que la formation politique drivée par le grand Ait Ahmed secondé par un bouillonnant et visionnaire de la politique,le jeune premier secrétaire national Karim Tabbou,s’est assignée de très grands défis : la restructuration et le redéploiement du parti à travers tout le territoire national,la lutte politique pour la préparation d’un changement,la mobilisation des citoyens autour des idéaux démocratiques prônes par le ffs,la généralisation d’un lexique de la politique salubre et, la lutte contre la déception sous toutes ses formes.
    Longue vie à L’ École de Formation Politique du FFS .

  2. Amaghar Azzamni a dit dit :

    Message aux Camarades Militants du FFS

    Le chemin vers la victoire est encore long et parsemé d’embûches ,dont il va falloir se débarrasser au fur et à mesure! Ce n’est sûrement pas dans la diatribe entre nous militants , que l’on pourrait nous transcender et obtenir les résultats que nous attendons de notre combat réel , qui est celui de la liberté et de la démocratie dans notre cher pays ,l’Algerie!Nous devons plutôt nous concentrer et, conjuguer tous nos efforts si nous voulons réellement atteindre nos objectifs.
    Il est quasi certain,chers camarades,que chemin faisant nous rencontrerions des embuches et que beaucoup de nos militants s’essouffleront mais,ceci ne nous contraindra pas à stopper notre marche infaillible vers une arrivée heureuse.Le découragement ne nous est pas permis car , cela décevrait nos martyrs morts pour le recouvrement de notre indépendance et ceux qui ont combattu sur l’arène de la liberté . Oui chers camarades,le ffs qui est un parti créé au lendemain de l’indépendance, s’était assigné une lutte pacifique pour barrer la route aux fossoyeurs de l’Algérie. Des hommes et des femmes ont trouvé la mort dans ce combat pour la liberté,la sérénité et la paix dans notre pays.
    Ne nous les oublions jamais! Vive l’Algérie libre , démocratique!Gloire aux chouhadas de la Démocratie!

  3. FFS mon choix. dit :

    le FFS est le seul parti qui a le pouvoir de sauver l algerie des algeriens dans cette misere qu elle vie actuellement.grace a ses activites ,ses efforts que l espoire etait toujours dans nos esprits.l ecole de formation « ali mecili » est la vraie ecole (institu) qui ne s ‘arrete jamais de restaurer la vraie politique ,democratie…..la vraie algerie. et de la ,je sollicite touts les universitaires,les citoyens, d adherer ,de ne pas hesiter a rapprocher a ce parti car la main seul n applaudis pas . ensemble pour l algerie de demain ,ensemble pour casser ce pouvoir maffia….ensemble pour la dignite ,la democratie…pour la souverainte. salou de sidi aiche.salou2220@live.fr

  4. Amaghar Azzamni a dit dit :

    Lorsque je relis le livre écrit par le Commandant Si Lakhdhar Bouregaa à travers lequel il apporte des témoignages concrets sur le déroulement de la Révolution en Wilaya 4, je me dis que cette école de formation politique créée par le FFS a une double raison d’etre!Nos jeunes étudiants doivent absolument savoir réellement les souffrances endurées par leurs ainés morts au champ d’honneur.Et que la politique que doit prôner le FFS doit celle basée sur un esprit de sacrifice pour la construction de la démocratie dans notre pays.Les événements rapportés par notre ami respectueux le Ct Si Lakhdhar, doit nous inciter à oeuvrer davantage à la réussite dans la formation d’une élite politique , capable de se transcender pour une lutte sans merci , visant à réaliser les voeux de nos vaillants chouhada , morts avant d’avoir connu une Algérie libre et démocratique.
    Ceci , doit consituer pour nous, organisateurs de cette école, un serment de fidélité à la mémoire de nos martyrs.

  5. BOUAKLINE Rafik dit :

    . JEUNES ALGERIENS…UN TIGRE TOUCHé N’EST PAS MORT
    Mes amis qu’est ce qu’on a?est ce le temps d’accepter notre sort et de laisser aller cette situation précaire dans laquelle on continue de vivre sans la moindre réaction?
    On se lève le matin avec une grande énérgie et l’envie de chanter un aujourd’hui meilleur et un lendemain de tous les éspoirs,et aprés que la réalité quotidienne nous choque on revient à notre carapace de l’oubli et de refuge non choisi,pour fuir nos embitions afin de nous enférmer dans une gangue de désespoir renouvelé…mais qu’est ce que nous avons fait pour porter haut nos cris de détresse.
    aujourd’hui nous sommes conviés à s’organiser et à prendre la parole pour démentire un régime,déja vielli et qui date de l’age de glace,qui continue à nourir un discours qui,vraiment,provoque la nausée en disant que la jeunesse de ce pays est irrésponsable et des plus lasse de tout ce beau monde plein d’opportunités « qu’ils ont pu crée ».Nous devons s’investir dans tous les combats justes et nobles pour rendre à César ce qui est à César. »La politique n’est pas un monstre » pour reprendre une parole d’une amie militante qui croit toujours que le grand problème réside en nous.Oui,c’est vrai,nous avons été nombreux à déserter le champs politique pendant des années ou beaucoup d’opprimés avaient besoin de nous,et c’est pour un moment d’audace nous devant dire qu’on est là aux cotés de nos fréres et soeurs,nous sommes là à affronter notre quotidien et sur cette route,disait AIT AHMED,nous ne sommes pas seuls et nous ne sommes pas les seuls…et,Dieu mérci,parce qu’on est conscients qu’on peut pas étouffer une vocation et qui plus est doublée d’une passion,sinon pourquoi il existe toujours une élite politique qui sillonne pacifiquement le chemin de changement,et dont le FFS,fidel à ses principes,sera toujours le canaliseur.
    MAHATMA GANDHI disait que »croire à une chose et ne pas la vivre est rédicule »nous,nous croyons à une Algérie meilleure et une démocratie majeure,et nous allons les vivre tant qu’ils seront nos sacrifices.
    Jeunes Algériens,le but est clair et le chemin est trés long donc ménageons nos montures avec beaucoup du courage et d’éspoir,et unissons nous

Laisser un commentaire